La force d'une solidarité: Se regrouper !

Projet de prévention et de sensibilisation en matière de violence conjugale

À l'attention des organismes de la région de Laval.

 

Invitation à venir vivre le projet "Les couloirs de la violence amoureuse". 

Cette activité se veut un outil très efficace de sensibilisation pour reconnaître les signes de violence dans les relations amoureuses. 

Plusieurs d'entre vous connaissent déjà ce dernier; pour les autres je mettrai un lien à la fin de ce courriel pour que vous puissiez en prendre connaissance.

  

Ce projet est un outil de prévention et de sensibilisation s’adressant aux adolescents (es) pour contrer la violence dans les relations amoureuses. Sous forme d’un labyrinthe, cet outil multimédia plonge les jeunes dans le quotidien de la vie amoureuse d’un jeune couple. Par cet univers interactif,  les jeunes sont appelés à vivre le cycle de la violence et à découvrir les signes précurseurs de la violence dans les relations amoureuses. Ils sont témoins de l’évolution de la dynamique de violence amoureuse au sein du couple et sont  en mesure de constater les conséquences. Le trajet, d’une durée de 45 à 50 minutes, est composé de 16 stations.

 Si vous êtes intéressés à faire vivre cette expérience aux personnes que vous côtoyez, elles sont les bienvenues.

 

L'emplacement de la gigantesque installation multimédia est au Cosmodôme de Laval. L’accès aux installations pour vivre l’expérience est le 1 février de 13h30 à 16h00, ce qui peut totalement s'inscrire dans une thématique Saint-Valentin  !!!

 

Je vous invite à regarder vos disponibilités !!!

Enfin, aucun coût n'est associé à ce projet pour vous, seulement le déplacement. Voici le lien en question:

http://couloirsviolenceamoureuse.com/

Les couloirs de la violence amoureuse

couloirsviolenceamoureuse.com

Présenté par : La Maison Le Prélude, La Maison de Lina, La Maison L’Esther, La Commission, scolaire de Laval, Le CSSS de Laval, Le service de police de Laval, Mesure Alternative Jeunesse de Laval et Financer par le CISSS.